Pro Cycling Manager Guide

TIP : Les baroudeurs essayent souvent d'anticiper les attaques des leaders en partant dans l'échappée matinale.

Les bases - Étapes

Relief

On peut distinguer 3 types de relief :

Plaine

Elles ne présentent pas de difficultés majeures. Elles se terminent très souvent au sprint car l'absence de difficulté ne permet pas de désorganiser le peloton, qui finit par rattraper les échappées en fin d'étape. Ce sont des étapes clés pour le maillot vert.

Vallons

Elles se caractérisent par la succession de côtes et de bosses disséminées tout au long de l'étape. Ces étapes sont très ouvertes car les échappées ont plus de chance d'aller au bout. Elles favorisent aussi les puncheurs et les grimpeurs.

Montagne

Ce sont les étapes les plus prestigieuses et seuls les grimpeurs peuvent prétendre à la victoire, à moins qu'une échappée n'arrive à leur résister. C'est sur ces étapes que les coureurs qui visent le classement général tentent de faire des écarts par rapport à leurs adversaires. Elles sont aussi primordiales pour tout coureur qui vise le maillot à pois rouges.

Pavés

Indépendamment du relief, il est possible de trouver des courses avec des secteurs pavés, on les retrouve la plupart du temps en plaine. Les pavés demandent une agilité particulière ainsi qu’un physique costaud pour perdre le moins de rendement possible.

Les différents secteurs apparaissent en gris dans le profil de l'étape.

Dans PCM on distingue 4 nuances pour les étapes pavées : vert (facile), jaune (normal), orange (difficile) et rouge (très difficile). Par exemple Paris-Roubaix est classé « rouge » avec plus de 50km de secteurs pavés dont certains en très mauvais état.